Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Groupe-Var-Media.over-blog.com

GROUPE VAR MEDIA Var Mystères Var Editions GVM GVM-TV GVM-Ufo Templiers et Mystères de Provence Cycle de Conférences Fête ou Salon du Livre histoire légendes mystères contes Correns VAR 83 Provence Verdon visites - expositions BRACHIUM TEMPLARII Bras Montfort Astros Peyrassol Ruou Templier Gazette de Rennes-le-Château Eridan d'Astor

COTIGNAC Secret Sacré

Cotignac et le Graal de Cristal

(livre en cours de réédition)

Un changement radical de l'église depuis le 10 juin 2016, cela fait 3 ans et cela est visible sur le terrain.
Ainsi, pour la Fête Cyclique du Pardon à Correns en Mai 2019, 
Marie-Madeleine  est à l'honneur alors que le Saint Patron du village est St-Germain ! Le curé du village a prétexté qu'elle était la Patronne de La Provence ... à suivre

Même résurrection à Cotignac a l'occasion du 500ème anniversaire des apparitions de nombreux saints, sauf Marie-Madeleine. Je parlais dans des ouvrages précédents de cette crypte secrète ou tenue au secret. Ce n'est plus le cas ! 
La Crypte sans nom est officiellement dédiée à 
Marie-Madeleine !
je suis donc resté étonné devant cette affiche, car avant 2016, c'était un Grand Secret bien gardé.

Eridan Astor : page 20 d'un livret écrit en 2007 : " Cotignac et le Graal de Cristal "
(Extrait du titre « Le Chat Magaud ») édition 2007
"Face à l’entrée de l’église Notre-Dame de Grâces, dans le parc, un escalier descend à un sous-sol qui semble se diriger vers les fondations de l’église. L’encadrement en pierres de la porte est dominé par une clé de voute qui comporte un visage qui inspire le malaise. Pourtant, selon la tradition, ce serait une tête d’Ange qui gardait l’accès à la grotte Marie-Madeleine. La sainte est représentée dans le sanctuaire avec le crane sur son ventre, et la boule de cristal sous son coude dans la terre fertile qui remplie son rôle de matrice. Cette gravure lapidaire ressemble à une tête d’homme avec un masque de chat. Ce lieu pourrait-être l’accès à un temple ou le chat avait un rôle initiatique, à l’identique des chapitres secrets des templiers. Il existe certainement des liens mystiques entre Marie-Madeleine, la grotte, la vierge noire, la boule de cristal, le pentagramme et le chat noir. Cela évoque l’art divinatoire pratiqué par les gitanes, et évidemment le VITRIOL initiatique des templiers et francs-maçons".

Eridan Astor : à l'époque, avant 2007, j'avais mené une enquête sur cette Grotte / Crypte sans nom, pour apprendre dans le plus Grand Secret qu'elle était dédiée à Marie-Madeleine.
Pourquoi Marie-Madeleine ?
C'est incohérent car Cotignac est l'unique lieu au monde ou il y a eu autant d'apparitions de saints différents :
- Cotignac et le Graal de Cristal - (édition 2007)
Les trois apparitions.
- 1519. Apparitions de Notre-Dame-de-Grâces
à Jean de la Baume.
- 1637. Apparitions de Notre-Dame-de-Grâces
au frère Fiacre.
- 1660. apparition de Saint-Joseph
à Gaspard Ricard.

suite ... :
Le 10 août 1519, alors que le bûcheron, Jean de la Baume, était agenouillé sur le mont Verdaille pour commencer sa journée de labeur par une prière, il eu l’apparition de « la Vierge Marie » avec « l’Enfant Jésus » dans ses bras à travers une nuée.
La Vierge debout, les pieds sur un croissant de lune, était entourée de « Saint-Bernard de Clairvaux » (en 1129 il fait reconnaître la règle de la Milice du Temple au concile de Troyes ; il fut le protecteur des Templiers dont leur patronne était Sainte-Marie), « l’Archange Saint Michel » et « Sainte Catherine d’Alexandrie » (ces deux saints s’adressèrent à Jeanne d’Arc).
extrait de :
- Cotignac et le Graal de Cristal - (édition 2007)

Autant de Saints apparus en un seul lieu ;

en aucun cas il est fait mention de Marie-Madeleine.

Alors, pourquoi cette Crypte située sous le Sanctuaire serait-elle dédiée à Marie-Madeleine ?
Pourquoi ce lieu fut tenu au SECRET par le Clergé jusqu'en 2019 à l'occasion de "COTIGNAC 500" ? :

«Chers amis,

Depuis bientôt 500 ans, les dons du ciel ne cessent d'être répandus sur les pèlerins de Cotignac.
Nous devons rendre grâce pour cette fécondité, ces conversions nombreuses dans l'histoire de ce lieu béni.

Aujourd'hui vous êtes des dizaines de milliers de pèlerins qui chaque année venez recevoir les grâces pour vos familles, votre travail : je compte sur chacun pour participer à ce grand projet Cotignac 500 en proposant son aide mais aussi en entrant dans cette merveilleuse chaîne de prière. »

+ Dominique Rey

Un rappel :

Marie-Madeleine mise au rang des apôtres

Par décision du pape François, la sainte Marie-Madeleine, le 22 juillet, ne sera plus une simple “mémoire obligatoire“, mais deviendra une “fête liturgique“, a fait savoir la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements le 10 juin 2016.
Cette décision invite à approfondir “la dignité de la femme, la nouvelle évangélisation et la grandeur du mystère de la miséricorde divine“, explique Mgr Arthur Roche, secrétaire du dicastère. Le dicastère chargé de la liturgie a publié un nouveau décret, daté du 3 juin dernier élevant la célébration de sainte Marie-Madeleine au rang de fête dans le calendrier romain général. Lors de la célébration d’une “fête liturgique“, degré intermédiaire entre la mémoire et la solennité, les lectures de la messe et de l’office sont propres à ce jour.

Dans le contexte du Jubilé de la miséricorde, explique Mgr Roche dans un article à paraître dans L’Osservatore Romano du 11 juin, cette initiative souligne l’importance de cette femme de évangile “qui a montré un grand amour au Christ et fut tant aimée par lui“.

Premier témoin de la résurrection

Selon la tradition occidentale, note encore Mgr Arthur Roche, sainte Marie-Madeleine est identifiée à Marie de Magdala, la sœur de Lazare et Marthe qui versa le parfum sur les pieds du Christ dans la maison de Simon le pharisien. Elle fit “partie du groupe des disciples de Jésus, le suivit jusqu’au pied de la croix“. Marie-Madeleine, dont la figure a fait couler beaucoup d’encre dans la littérature, est parfois présentée comme une femme de mauvaise vie et par certains comme la maîtresse ou la concubine du Christ. Elle fut, selon les évangiles, la première témoin de la résurrection du Seigneur et la première à la rapporter aux apôtres. Avec eux, elle évangélisa les nations, jusqu’en Gaule.

Pour toutes ces raisons, assure le prélat britannique, “il est juste que la célébration liturgique de cette femme ait le même rang de fête que les apôtres dans le calendrier romain général“. La liturgie fera donc désormais ressortir “la mission spéciale“ de Marie-Madeleine, “exemple de vraie et authentique évangélisatrice, modèle pour toute femme dans l’Eglise“. Selon la tradition, son tombeau se trouve à Saint-Maximin, près de la Sainte-Baume en Provence, dans le sud de la France.

La transformation de l'église est visible aux initiés et positive dans ce cas avec la Force Humble de Marie-Madeleine, Apôtre des Apôtres, Premier Témoin de la Résurrection du Christ ; sa puissance ne fait que croître avec le temps.

Une religion humaniste faite d'Amour qui évolue, qui se transforme avec son peuple et son temps est la meilleure des choses qui puissent arriver pour sauver l'humanité dans le désarroi.

Alors qu'une religion dogmatique devient sectaire si elle est figée ou régresse au point d'encourager des mœurs ou coutumes barbares d'un autre âge.

Il n'est point dans mes habitudes de parler religion, un sujet qui divise l'humanité comme la politique. Cependant, j'ai toujours respecté les religions qui prêchent l'Amour et non leurs fanatiques interprétations. Je constate que le peuple a besoin d'une "bonne" religion pour ne pas s'égarer. Je suis pourtant pour le principe de la laïcité mais contre son application actuelle politisée qui est un désastre constaté par les faits. Pourquoi ? tout simplement par le fait que l'humanité n'est pas suffisamment évoluée pour accepter des principes humanistes qui se heurtent aux ancestrales croyances. Il est donc important d'encourager l'évolution positive d'une religion et de l'inciter à transformer les points négatifs.

Je félicite les initiatives du Pape François, de Mgr Arthur Roche, et de Mgr Dominique Rey pour le Diocèse du Var, Marie-Madeleine doit avoir la meilleur part ...

Je félicite les initiatives du Pape François, de Mgr Jean-Marc Eychenne, évêque de Pamiers : L'Eglise demande pardon pour le massacre des cathares ; Montségur: l'évêché de l'Ariège demande "pardon" pour le massacre des Cathares ...

En 2016, le Pape François a instauré l’année de la miséricorde, il a eu cette volonté de reconnaissance, de pardon, de réhabilitation pour Marie-Madeleine et le peuple Cathare.

Faudrait-il faire un rapprochement entre Marie-Madeleine et les Cathares ?

 

 

 

 

 

ÉVÊQUE Mgr Jean-Marc Eychenne

 

J'aime bien cette photo naturelle qui exprime bien, avec mon bâton de pèlerin, un état de méditation face à la dernière forteresse des derniers Cathares. MONTSEGUR, il y a déjà 777 ans.
Ce n'est pas la Fin, mais le commencement avec nos rassemblements et nos actions. 
Nous sommes les acteurs et les témoins de la résurrection des Cathares et de Marie-Madeleine. 
Sur ces deux points, la religion catholique a considérablement évoluée ces derniers temps, les temps d'un changement annoncé.

 

"Au mois de juin 1660, peu après le pèlerinage de Louis XIV et d'Anne
d'Autriche à Notre-Dame des Grâces, un berger de Cotignac nommé
Gaspard Ricard se lamente de voir ses bêtes crever de soif et de chaleur
sur les pentes du Bessillon Brûlées par la sécheresse. Alors il voit venir à
lui un vieillard qui lui dit : je m'appelle Joseph, soulève cette grosse
pierre, il y a dessous une source rafraîchissante ! Le berger déplace sans
effort le rocher et voit jaillir une source abondante. Il se penche pour se
désaltérer et quand il se relève, le vieillard avait disparu...
Ce qui reste surprenant en cette histoire qui n'a guère que 250 ans d'âge,
c'est de voir s'y mêler légende et réalité. Les archives du conseil de ville
de Cotignac consignent l’événement sans trop s'étendre sur la
mystérieuse naissance de la source, plutôt préoccupé semble-t-il de la
manière dont on pourrait gérer ses retombées financières et leur
attribution. Le berger qui la découvrit reçut en récompense un bel habit
aux frais de la communauté, digne de son aventure.
Est-il possible qu'il ait découvert la résurgence récente d'un réseau
souterrain d'origine karstique ? Miraculeuse ou pas, cette source et son
histoire offrent un intérêt religieux certain dans notre paysage, car elle ne
se trouve qu'à trois kilomètres du sanctuaire de Notre-Dame des Grâces
ou la Vierge était apparue à un autre berger en 1519. Le culte de Saint
Joseph, personnage ambigu de la liturgie et longtemps oublié, est
d'origine tardive, sauf peut-être dans nos crèches traditionnelles. Cette
première invocation varoise en 1663, date de la construction de la
chapelle est une première, chez nous comme en France. Autre
conséquence, amusante cette fois, les pèlerins allaient volontiers de l'un à
l'autre des deux sanctuaires du Bessillon pour visiter, disaient-ils, les
chapelles de l'époux et de l'épouse."

FOLKLORE ET LÉGENDES DE L'EAU DANS LE VAR
Tony MARMOTTANS

 COTIGNAC 
Secret Sacré

Il y a plusieurs aspects dans ce livre :
1- lieu unique au monde avec autant d'apparitions de Saints différents (liés à l'Ordre du Temple) 
2- Louis XIV est né grâce à Cotignac, et il y est venu
3- Le Roi Soleil aurait été en possession d'au moins 3 BOULES DE CRISTAL, dont une trouvée dans les fondations du sanctuaire de COTIGNAC
4- La crypte tenue au secret située sous ND fut aménagée dernièrement en chapelle privée et dédiée à Marie-Madeleine, alors que la Sainte n'est jamais apparue en ce lieu ! Mystère !!!

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article